Batterie d'accumulateurs

Une batterie d'accumulateurs ou le plus souvent une batterie, est un ensemble d'accumulateurs électriques reliés entre eux de manière à créer un générateur de courant continu de la capacité et de la tension désirée.



Catégories :

Accumulateur - Composant électrique - Électrotechnique - Électrochimie

Recherche sur Google Images :


Source image : miesc-consulting.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Les piles et batteries de piles au lithium peuvent devenir dangereuses (fuite, ... doivent être appariées (même lot). Si une batterie d'accumulateurs est ... L'état de charge et le niveau d'électrolyte (pour les batteries ouvertes) des ... (source : )

Une batterie d'accumulateurs ou le plus souvent une batterie, est un ensemble d'accumulateurs électriques reliés entre eux de manière à créer un générateur de courant continu de la capacité et de la tension désirée.

Ces accumulateurs même s'ils sont seuls sont quelquefois nommés éléments de la batterie.

On nomme ainsi batteries les accumulateurs rechargeables destinées aux appareils électriques et électroniques domestiques.

Accumulateur simple, qu'on peut monter en série pour former une batterie.

Caractéristiques des différents types d'accumulateurs

Article détaillé : Accumulateur électrique.

Évolution des batteries

Les batteries nécessaires aux voitures électriques ainsi qu'aux voitures hybrides ont suivi une évolution technologique continue et les progrès sont importants, malheureusement aujourd'hui, aucune solution n'est entièrement satisfaisante. Certaines de ces batteries sont d'un usage commun avec d'autres secteurs comme l'éolien ou le solaire.

Les recherches et découvertes en cours sont particulièrement prometteuses, au point que certains fabricants de batteries promettent une autonomie des voitures électriques de 800 km pour la décennie [1], grâce a la batterie lithium air[2].

Batterie d'accumulateurs expérimentale 50Ah / 30V pour véhicule spatial

Tandis que les batteries au plomb ont une capacité de 30 Wh par kg, d'autres types se sont développés [3] :

Et pour 2020 :

Utilisation

Charge des batteries

Indicateurs de charge

La mise en charge des batteries est une opération essentielle pour que les batteries conservent leurs caractéristiques initiales.

On peut évaluer occasionnellementle niveau de charge d'une batterie en mesurant sa tension à vide (sans charge). Par exemple pour une batterie au plomb :

Dans le cas de techniques plus récentes, comme le NiMh ou le Lithium, des méthodes plus élaborées sont nécessaires pour vérifier le niveau de charge. Pour ces techniques, les chargeurs évaluent le taux de charge en surveillant l'évolution de la tension de charge et en prenant en compte le courant de charge et le temps, ( \frac{d_v}{d_t} ou \frac{d_vˆ2}{d_tˆ2}).

Précautions de mise en charge

Prospective, évolutions envisageables

Une innovation américaine du MIT (2007), la witricity, si elle était industrialisée, permettrait de recharger les batteries sans fils et par conséquent de les recharger à distance (quelques mètres seulement) sans avoir à établir une connexion physique à une prise électrique [6]. Le rendement plutôt faible de cette technique en fait cependant un gadget de confort dont on pourrait se passer si on suit la logique des économies d'énergie.

Des véhicules dont les batteries se rechargeraient sans contacts (sur la route ou dans un parking) sont aussi projetées au Japon. Un premier projet avait envisagé que l'énergie soit transmise d'une source (magnétron) au récepteur localisé sous la voiture par flux de micro-onde (dangereux) [7]. Une autre solution en cours de test est le rechargement par induction électromagnétique[8] dont d'éventuels impacts environnementaux sont toujours à étudier. Les batteries doivent pouvoir se recharger rapidement, ce qui pourrait se faire grâce à des supercondensateurs[7].

Régénération de batterie

Les batteries plomb ouvert (chariots élévateur, nacelles etc... ) ont une durée de vie limitée à à peu près 1.500 cycles. Lors du stockage et de la restitution de l'énergie au cours de cycles d'utilisation normaux, des cristaux de sulfate s'accumulent graduellement sur les électrodes, empêchant la batterie d'apporter efficacement du courant. Les cristaux "étouffent" en fait la batterie. Même une charge de désulfatation n'empêche pas forcément qu'on doive remplacer la batterie après quelques années. Une entreprise suédoise a mis sur le marché un régénérateur de batterie, qui grâce à des impulsions de courant cause une réaction chimique par laquelle les cristaux se transforment en acide. Le poids spécifique de l'acide dans l'électrolyte augmente et les électrodes sont libérées des cristaux. La capacité redevient acceptable et la longévité des batteries peut doubler (2.500 cycles). Par une régénération de maintenance (annuelle) la tension reste stable et les composants électroniques des appareils branchés sur la batterie souffrent moins. En réalisant cela, la batterie chargera plus vite, son rendement électrique augmentera mais aussi le nombre de recharges envisageables. Selon des estimations récentes, à peu près 80 % des batteries plomb ouvert peuvent être régénérées.

Notes

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Batterie_d%27accumulateurs.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu