Lampe à incandescence classique

L'ampoule à incandescence traditionnelle, découverte en 1879 par Joseph Swan et perfectionnée par les travaux de Thomas Edison, produit de la lumière en portant à incandescence un filament de tungstène, le métal qui a le plus haut point de fusion.



Catégories :

Éclairage - Composant électrique - Électrotechnique

Recherche sur Google Images :


Source image : science-et-vie.net
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Lampes à incandescence : constituées par un filament de tungstène... L'absence relative de gaz limite la transmission de la chaleur du filament à l'ampoule.... L'efficacité lumineuse d'une lampe à incandescence classique est de 10 à ... (source : )
Ampoule ancienne à filament de carbone.

L'ampoule à incandescence traditionnelle, découverte en 1879 par Joseph Swan et perfectionnée par les travaux de Thomas Edison, produit de la lumière en portant à incandescence un filament de tungstène, le métal qui a le plus haut point de fusion (3 430 °C). Au départ, un filament de carbone était utilisé, ce dernier en se sublimant puis en se condensant sur le verre de la lampe, opacifiait assez rapidement le verre.

Incandescent light bulb.svg
  1. Ampoule de verre, aussi nommée globe, bulbe ou enveloppe
  2. Gaz inerte
  3. Filament de tungstène
  4. Fil conducteur (contact avec le plot central)
  5. Fil conducteur (contact avec le culot)
  6. Fils de support du filament
  7. Monture ou support en verre
  8. Culot (contact électrique)
  9. Culot (pas de vis ou baïonnette, etc. )
  10. Isolant
  11. Plot central (contact électrique)
Ampoule à incandescence, transparente.
Ampoule à incandescence halogène, transparente au Xénon 70 W (EU < 2009 conforme)
Ampoule en verre translucide.

En présence de dioxygène, le filament porté à haute température brûlerait instantanément, c'est pourquoi, dès l'origine, ce type de lampe a été pourvu d'une enveloppe de verre isolant un milieu sans dioxygène, l'ampoule, qui a donné son nom populaire au système, puis par extension à tout dispositif, protégé par une enveloppe en verre, conçu pour fabriquer de la lumière à partir d'électricité.

Au sein de l'ampoule, on trouve soit un gaz caractéristique du type d'ampoule : gaz rare fréquemment du krypton ou de l'argon ; soit le vide.

Inéluctablement le filament surchauffé se vaporise et perd de la matière par sublimation, ensuite cette vapeur de métal se condense sur l'enveloppe plus froide. L'ampoule devient de plus en plus opaque et le filament devient plus fragile. Le filament finit par se rompre au bout de plusieurs centaines d'heures : 1 000 heures pour une ampoule classique, jusqu'à 8 fois plus pour certaines lampes à usage spécial.

Dans les lampes actuelles, le filament de tungstène est enroulé en hélice, afin d'augmenter la longueur du filament, et par conséquent la quantité de lumière visible produite.

Symbole

Dans les bandes dessinées ou les dessins animés, le surgissement d'une nouvelle idée est le plus souvent représenté par une ampoule qui s'allume au-dessus du crâne du personnage (toutes les lampes sont a incandescence).

Vers la fin des ampoules à incandescence

Des alternatives aux lampes à incandescence existent, avec un meilleur rendement lumineux. Certaines sont déjà opérationnelles, comme les ampoules «fluocompactes», ou possèdent un niveau de développement technologique futur crédible, comme les diodes électroluminescentes. Elles offrent aux industriels des prix et des marges assez intéressantes pour qu'ils soient favorables à la substitution.

La production d'ampoules classiques a été, comme quantité d'autres produits, beaucoup délocalisée : les pays «développés» n'ont plus d'industrie locale à protéger. La réduction de la consommation d'énergie est passée au premier plan, pour des raisons économiques (prix croissant de l'énergie) et écologiques (la production d'énergie est une composante majeure au niveau environnemental).

Par conséquent, le gouvernement australien a annoncé le 20 février 2007, l'interdiction de vendre des ampoules à filament pour 2010. La Californie a pris des mesures identiques pour 2012. Le 1er février 2009, l'Union européenne a entamé le retrait progressif des ampoules à incandescence respectant les traditions pour les remplacer par des ampoules fluocompactes.

Selon les régions ou pays, le coût environnemental de la production d'électricité comparé à l'émission de mercure des lampes fluocompactes, reste à étudier, pour définir s'il présente un bilan environnemental positif. Dans les régions où l'électricité est produite au charbon, par exemple, la lampe fluocompacte peut être intéressante, car sa faible consommation se répercute par une importante diminution d'émanations (dues à la combustion du charbon). Mais dans les régions où l'électricité est produite de manière plus écologique, comme par exemple l'hydro-électricité ou l'électricité produite par éolienne ou énergie solaire, le bilan peut être négatif : le mercure utilisé - et indispensable - au fonctionnement d'une lampe fluocompacte peut causer plus de pollution que les activités nécessaires à la production électrique requise à son fonctionnement au cours de sa durée de vie. De tels désavantages ne peuvent être compensés que par une action volontaire des consommateurs qui rapporteraient leurs lampes usagées à un dépôt de recyclage dédié, à défaut de quoi, le mercure se retrouverait libéré dans la nature.

Les États de l'Union européenne (UE) ont accepté le 8 décembre 2008 l'interdiction progressive des ampoules à incandescence à partir du 1er septembre 2009 avec un abandon total en 2012. Le passage à des méthodes d'éclairages moins dépensière en énergie permettrait selon l'UE d'économiser à l'échelle européenne la consommation en électricité de la Roumanie (soit à peu près 11 millions de ménages européens) et ainsi diminuer les émission de dioxyde de carbone de 15 millions de tonnes par an [1].

calendrier d'arrêt de mise en vente des ampoules à filament
Date puissance
30 juin 2009 ≥ 100 W
31 décembre 2009 ≥ 75 W
30 juin 2010 ≥ 60 W
31 août 2011 ≥ 40 W
30 décembre 2012 ≥ 25 W

Notes et références

  1. (fr) Jean-Charles Batenbaum, «L'Union européenne a fixé le calendrier de fin de vie des ampoules respectant les traditions» sur Actualites-news-environnement. com, 9 décembre 2008. Mis en ligne le 9 décembre 2008, consulté le 9 décembre 2008

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Lampe_%C3%A0_incandescence_classique.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu